SENSIBILISATION DES POPULATIONS SITUEES A L’INTERIEUR DE LA RESERVE DE BIOSPHERE DU DJA AU TRAVERS DES AFFICHES ET EMISSIONS RADIOS

Depuis quelques années, la Réserve de Biosphère du Dja est sur la sellette, menacée d’être inscrite sur la liste du Patrimoine Mondial en péril par le Comité du patrimoine mondial (CPM) de l’UNESCO. L’état de conservation de la Valeur Universelle Exceptionnelle (VUE) de la Réserve de Faune du Dja, préoccupe de plus en plus la Communauté nationale et internationale concernée par les questions de conservation et de développement durable.

Il semble désormais admis que la conservation durable de la réserve de faune du Dja est tributaire de la sensibilisation continue des acteurs et surtout des communautés situées dans et autour du bien sur la valeur économique, touristique et culturelle de la Réserve. Cette sensibilisation étant un moyen de leur implication significative dans les initiatives et politiques de gestion et de préservation du bien. C’est donc en vue de susciter l’engagement des acteurs présents autour et dans la réserve à œuvrer pour sa conservation durable que l’UNESCO Yaoundé a confié pour une durée de 03 mois (30 janvier au 17 avril 2017) une activité de sensibilisation à la Fondation Camerounaise de la Terre Vivante (FCTV) qui a une forte expertise et expérience dans le domaine de l’éducation environnementale et de la sensibilisation au Cameroun, particulièrement dans la zone que couvre la Réserve de Biosphère du Dja.

Durant cette periode et ceux malgré les difficultés rencontrées (à l’instar du mauvais état des routes)

la FCTV a élaboré 4 posters suivants:

  • Un poster sur le zonage de la réserve de faune du Dja sur lequel on peut voir le noyau dur de la réserve, la zone tampon et la zone à usage multiple et qui a permis au cours des émissions radiophoniques et lors des affichages de mieux édifier les communautés sur l’importance du zonage pour les objectifs de conservation de la Réserve de faune du Dja ;
  • Un poster sur les différentes classes de protection des animaux règlementées par l’article 78 de la loi de 1994 portant régime des forêts, de la faune et de la pêche qui a permis d’édifier les communautés et autres acteurs sur les changements opérées ces derniers temps sur la liste des animaux notamment le pangolin nain qui quitte de la classe C pour la classe A au sortir de la réunion de la CITES qui a eu lieu en octobre 2016 ainsi que le perroquet gris à queue rouge. Il faut rappeler que plusieurs communautés ignoraient encore ce changement de statut.
  • Un poster sur les maladies zoonotiques et épizootiques qui a permis aux communautés de connaitre les risques qu’elles courent en manipulant ou en étant en contact avec les animaux sauvages. Lors de la campagne d’affichage, ce poster a vu son importance rehaussée par l’arrêté préfectoral du préfet du Haut Nyong qui interdit jusqu’à nouvel ordre la commercialisation et la consommation de la viande du singe.
  • Un dernier poster a été élaboré sur les conséquences de la déforestation sur l’environnement et les populations.

Aussi, 04 émissions radiophoniques ont été produites et diffusées à Lomié, Mindourou, Bengbis et Djoum lors de la descente de terrain de l’équipe de FCTV sous la conduite de son Coordonnateur.

les posters ont ete distribues et affiches dans toute la réserve de biosphère du Dja (de Djoum à Lomié en passant par Meyomessala, Nkoldja, Mekas, Bissombo, Bengbis, Djibot, Massiel, Somalomo, Bifolone, Abong-bang (Délégation MINFOF), Mindourou, etc.). Tous les Chefs de poste de contrôle forestier et chasse, tous les chefs d’antenne du service de la conservation, le conservateur de la réserve du Dja, les représentants de Hydro-mékin, ont reçu des exemplaires; ainsi que les chefs du village, des autorités locales à l’instar des sous-préfets qui ont été informés avant le début des affichages.

Le Ministère des Forêts et de la faune a reçu 10 exemplaires de chaque poster et certaines  OSCs locales (APIFED au sud, Papillon Vert et ASTRADHE à l’Est, Comité Villageois Sectoriel à l’Ouest) actives autour de la réserve ont également reçu quelques exemplaires pour affichage et sensibilisation.

Au total, les 2000 exemplaires de poster produits ont été distribués et affichés dans la quasi-totalité des villages situés dans et autour de la réserve de biosphère du Dja.

Pour plus d’amples information, veuillez nous contacter ici afin d’obtenir une copie du rapport final.

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s